Le « Pour Quoi ? » de ces Suites…

Le projet d’enregistrer les Suites pour violoncelle seul de Jean-Sébastien BACH était présent dans mon cœur depuis quelque temps déjà. Un jour, j’ai partagé ce secret à une personne chère qui m’a vivement encouragée : « Tu as quelque chose de très profond à dire, à donner ». Il n’y avait alors que doute, hésitation… « Le grand risque, c’est la fabrication. Ne jamais forcer les choses. Il faut attendre. »


Et pourtant, une nécessité me tenait, qui me contraignait de marcher, d’avancer. Mois après mois, je me suis laissée porter par ce qui venait et exigeait de naître. Ce fut un temps important de maturation.

Cet enregistrement des Suites BWV 1007-1008 s’est en quelque sorte donné à moi.
Aujourd’hui, je souhaite le partager.

« Je ne sais pas si je me suis suffisamment approché de ce que j’aurais aimé atteindre. Mais du moins, j’ai essayé, j’ai tenté. J’ai fait ce que j’ai pu. Je suis allé aussi loin que mes forces me le permettaient. »
Bram Van Velde

Johann Sebastian Bach, Suite n°1 en sol majeur, BWV 1007, Prélude

Johann Sebastian Bach, Suite n°1 BWV en sol majeur, 1007, Sarabande

Johann Sebastian Bach, Suite n°2 en ré mineur, BWV 1008, Prélude